Posts filed under ‘réseaux sociaux’

Sites de presse : les recettes pour bâtir une communauté en ligne

A propos de la « Facebookisation » des sites d’information, il existe un guide passionnant : “The Online Community Cookbook ».
Publié en 2008 par l’Association des journaux américains, ce « livre de recettes » recense et analyse différents outils mise en place par les journaux pour bâtir leurs « communautés en ligne ».

En voici les principales conclusions :

1. Tous les internautes n’ont pas le même intérêt pour l’interactivité. Plus de la moitié des adultes américains connectés à Internet ne consulte aucun contenu dit « communautaire » (y compris les blogs ou de simples photos ou vidéos proposées sur des sites de partage). Les journaux doivent tenir compte de ces différences en proposant plusieurs degrés de participation, des plus simples, comme la notation de contenus, aux plus développées, comme l’écriture d’un blog ou la contribution à un wiki.

2. Bâtir une communauté fidélise l’audience et augmente le temps passé sur le site. Un aspect crucial pour les sites de presse dont les lecteurs sont trop pressés et pas assez réguliers pour permettre au nouveau média de compenser les pertes de l’ancien.

3. Faciliter et encourager la conversation au sein de la communauté est AUSSI une mission historique de la presse. Pour l’historien du journalisme David Paul Nord, cité dans le rapport, être un « forum » est aussi important que de rapporter des faits.

3. Constituer une communauté online nécessite un plan rigoureux. Il faut d’abord identifier son audience et comprendre ses besoins en terme d’échanges. L’aspect technique vient ensuite.

5. Malgré leur succès, MySpace et Facebook ne sont pas forcément des modèles. Ces réseaux sociaux ont une audience plus importante et plus fidèle que les sites de presse, mais cette audience est surtout constituée d’adolescents et d’étudiants pour qui les rencontres et les relations entre amis sont la priorité. En revanche, certains outils comme les « profiles » et les listes d’amis sont intéressants parce qu’ils retiennent les internautes sur le site et facilitent la modération.

6. La création d’une communauté online peut générer de nouvelles sources de revenus. Elle permet notamment de vendre des publicités ciblées, ou de constituer des bases de données et des répertoires (un guide des commerces par exemple) potentiellement monnayables.

Télécharger le guide sur le site de la Newspaper Association of America

20 juillet 2009 at 13 h 59 mi 3 commentaires

Du Facebook dans ma locale

"Essential" sur Patch.com

J’ai capturé cette suite de titres sur l’agrégateur local Patch.com (South Orange, USA).

Vous ne remarquez rien ?

Aux côtés d’informations « classiques », qui pourraient figurer dans n’importe quel journal local (deux appels à volontaires, de nouvelles règles de construction), ont apprend que deux commerces viennent d’être ajoutés au listing et que « Marcia » et « Doug » sont désormais « contributeurs ».

Drôle de mélange qui, selon moi, illustre bien les changements en cours dans la représentation de l’information locale sur internet.

1. Les infos sur le monde réel font jeu égal avec celles sur le monde virtuel. Autrement dit, il n’y a plus de séparation entre ce qui change au sein de la communauté et ce qui change au sein du site censé « incarner » cette communauté. L’inscription de Marcia et Doug et l’enrichissement d’une base de données sont-elles « essentielles » ? Les concepteurs de cette plateforme automatisée ont jugé que oui. Il suffit de jeter un oeil à son compte Twitter pour comprendre avec quelle facilité nous digérons informations « publiques » et « privées », contenus sur le « réel » et sur le « virtuel ».

2. La « facebookisation » des sites d’information, autrement dit l’intégration de services propres aux réseaux sociaux (rejoindre un groupe, échanger avec ses membres, suivre leurs actions sur le réseau), est passée par là.

Je peux me tromper mais le New York Times a été l’un des premiers grands sites d’information à adopter ce système mixte avec TimesPeople. En France, même la presse régionale s’y met. La Provence donne désormais la possibilité de rejoindre le groupe des Provençaunautes, d’y créer son blog, de savoir qui poste quoi, quand, à quel rythme, etc.

Les Provençaunautes

L’intérêt de ce « réseau dans le journal » est multiple : il valorise et fidélise les lecteurs, il encourage la participation et la propagation des contenus et il permet de mieux cibler son audience pour les publicitaires.
Enfin (et surtout ?) il permet de concurrencer des réseaux sociaux de plus en plus voraces en terme de « temps de cerveau disponible » et de plus en plus envahissants sur le terrain local (Webcity, Peuplade, Vie Locale !, Infoville…).

Après tout, si la conversation est là, pourquoi aller ailleurs ?

17 juillet 2009 at 14 h 24 mi 1 commentaire

« Local People » : un nouveau réseau hyperlocal en Angleterre

Logo Local People

Le groupe de presse régionale anglais Northcliffe Media se lance dans l’hyperlocal avec la mise en ligne, cette semaine, de 23 sites communautaires dans le sud ouest du pays. Baptisé « Local people », le nouveau réseau doit couvrir une cinquantaine de petites et moyennes communes (moins de 50 000 habitants) avant la fin de l’été.
Sur chaque site, les habitants peuvent écrire et mettre à jour leurs propres contenus et débattre des questions locales. Un « éditeur communautaire » unique est chargé de trouver, d’animer et d’organiser les contenus.
L’idée est « de combiner information locale et réseaux sociaux de type Facebook », expliquait récemment au Guardian un responsable de la branche multimédia de Northcliffe.
Les commerces et petites entreprises pourront utiliser des espaces dédiés et figurer sur différents répertoires, complétés par les notes ou les commentaires des internautes.
Northcliffe Media LTD est propriétaire d’une centaine de journaux locaux au Royaume-Uni et en Europe de l’Est. Il est également très présent sur Internet avec une soixantaine de sites d’information régionale et plusieurs gros sites d’emploi, d’annonces ou de loisirs.

L’interview du responsable multimédia de Northcliffe sur paidContent

3 juillet 2009 at 17 h 33 mi Laisser un commentaire


Sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

RSS MediaWatch

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

Share this blog

Bookmark and Share

Catégories